A l’étroit dans leur ancienne demeure, la famille Coppin – Wachnicki a jeté son dévolu sur une belle maison de 1949, capable de loger la fratrie recomposée. Fin 2015, les quatre enfants ont vu leurs souhaits exaucés : fêter leur premier Noël ensemble dans une maison entièrement rénovée. Pour leurs parents : un projet d’acquisition en rénovation, symbole d’un nouveau départ rendu possible grâce à Picardie Pass Rénovation.

Montage_Cuffies2Le couple, nouvellement installé, s’apprête à préparer le repas du soir. Dans le salon, les enfants s’esclaffent devant un dessin animé. La vie a bel et bien repris dans cette élégante maison de 170 m2, inoccupée depuis plusieurs années. « Nous avions fixé comme objectif aux entreprises d’être ici pour le 31 décembre, mais finalement, nous avons pu emménager le 23 et les enfants ont ouvert leurs cadeaux dans leur nouvelle maison », sourit Justine Wachnicki. Très enthousiaste, la famille étaient « pressée d’y dormir », surtout les 4 enfants qui ont à présent chacun leur chambre. « Le premier étage est celui des petits et le 2e le nôtre », explique Ludovic Coppin. Un grand changement pour cette famille recomposée de Cuffies, qui vivait auparavant dans une habitation plus petite. « Nous habitions juste en face de cette maison qui était en vente depuis 2008. Tout de suite, nous avons été séduits par les volumes et les possibilités de transformation », se souvient le père de famille. L’impérative rénovation s’ajoute cependant au coût de l’acquisition et oblige le couple à chercher une solution de financement permettant la réalisation des deux opérations. « Nous avons étudié tout ce qu’il existait en terme de crédit d’impôts et de prêt pour la rénovation, c’est ainsi que nous avons connu le Picardie Pass Rénovation. Au même moment, notre entrepreneur, Philippe Miranda nous a également parlé de ce dispositif », se souvient Ludovic. Après le premier rendez-vous avec Eric Chauvet, opérateur du Picardie Pass Rénovation sur le Soissonnais, et un diagnostic approfondi non seulement du logement, mais aussi de la situation financière et patrimoniale de la famille, le couple décide d’engager les démarches. En plus d’un emprunt bancaire classique, la mobilisation du Picardie Pass Rénovation à hauteur de 85 000 euros, remboursables sur 25 ans, permet à la famille de réaliser son rêve. « C’était notre seule solution de financement », indique Ludovic.

Objectif classe C

Si l’escalier, « pièce maîtresse » précise Justine Wachnicki, a été soigneusement conservé, le reste de la maison a été « entièrement démonté et remonté, les cheminées démolies et les plafonds repris », avec comme objectif de passer d’un diagnostic de performance énergétique de classe F à C. Une vraie plus-value quand on sait qu’une maison dont l’étiquette est C a 95% de chances de se vendre 2 à 7% plus cher qu’une maison dont l’étiquette est D (étude 2015 de l’association Dinamic-Notaires de France). En plus de l’isolation, quasi inexistante jusqu’ici, les menuiseries sont remplacées, une chaudière haute performance et une VMC installées. 85 000 euros de travaux en tout, qui vont permettre à la famille de contrôler ses futures consommations énergétiques. Cerise sur le gâteau : le couple profite des travaux d’isolation de la toiture pour aménager les combles, avec comme nouveau projet d’en faire plus tard une spacieuse suite parentale. « Globalement tout s’est très bien passé, les objectifs ont été atteints et nos interlocuteurs ont été très à l’écoute. Nous avons senti une vraie expertise », résume le couple.

Share Button