Dernière ligne droite avant l’AG des copropriétaires de la résidence Hélène, qui doit voter le programme de travaux proposé dans le cadre du Picardie Pass Rénovation* ! A un mois du vote décisif, le conseil syndical et Citémétrie sont sur le pont, disponibles lors de permanences sur site pour fédérer autour du projet.   

 

Chaque mercredi du mois d’avril, les copropriétaires de la résidence Hélène de Montataire ont pu venir s’informer, exprimer leurs dernières inquiétudes et trouver des réponses à leurs questions… au pied de leur immeuble ! A quelques semaines du vote crucial du programme de travaux d’économie d’énergie, estimé à 3,8M€, ce travail préparatoire d’information sur le terrain est déterminant. C’est toute une dynamique collective qu’il faut créer ! A la manette : le conseil syndical, avec à ses côtés Citémétrie – bureau d’études, mandaté par le service public du Picardie Pass Rénovation pour accompagner les copropriétaires en proximité. « La motivation du conseil syndical est déterminante pour faire adhérer les copropriétaires. Et la communication est cruciale. Un projet de rénovation en copropriété, ça s’inscrit dans un temps long, ça demande de la continuité, avec des passages obligés à réussir : les assemblées générales », indique Laurent Gayral, responsable financement et marchés du Picardie Pass Rénovation. Lors quatre permanences sur site, le mot d’ordre : convaincre de l’opportunité des travaux, rassurer les propriétaires sur l’opération à venir et son mode de financement. « L’accompagnement d’une copropriété implique un gros travail de médiation avec tous les propriétaires ; il faut expliquer, être dans la pédagogie pour que l’opération réussisse ; et ça passe par le fait de répondre aux attentes de chacun, car la décision finale est celle d’un collectif », souligne Marion Guilpain, chargée d’opération chez Citémétrie.

Une année de préparation

2013-12-12 09.22.30Les permanences sur site sont l’aboutissement d’une année de travail partenarial, dans lequel s’est fortement investi le conseil syndical. « Cette AG du 29 avril, nous la préparons depuis un an ! On s’est vraiment donné à fond sur ce projet », insiste Patrick Lanowitz, Président du Conseil syndical. Il ajoute : « d’un côté, nous avons eu énormément de réunions avec le syndic professionnel, Picardie Pass Rénovation, le maître d’œuvre. De l’autre, on a énormément communiqué, avec Citémétrie, auprès des propriétaires, pour qu’ils ne découvrent pas le projet le jour du vote. On les a consultés pour certains choix, comme la couleur des façades ; on les a fait voter pour ça ». Pour Marion Guilpain, le leadership du conseil syndical est déterminant dans ce type d’opération : « Avant que nous n’intervenions, le conseil syndical avait déjà beaucoup sensibilisé les copropriétaires à la nécessité d’engager des travaux, même s’ils n’envisageaient au départ que des travaux de ravalement. Cela a facilité le dialogue. Les gens avaient déjà intégré la notion de travaux et avaient une attitude positive vis-à-vis du projet. Nous sommes arrivés en coordinateur et en partenaire. » En ce dernier mercredi avant le vote en AG, seuls quelques habitants attendent l’ouverture du local. « Cela veut dire que la pédagogie a fonctionné et que nous avons pu répondre aux interrogations du plus grand nombre » s’enthousiasme Rima Desachy, architecte et responsable technique pour l’antenne picarde de Citémétrie. « Nous avons décidé avant chaque début de permanence d’intervenir sur le contexte global en faisant le point sur les questions les plus fréquentes. C’est essentiel, car lorsque l’on comprend le projet et ses bénéfices, on peut apprécier le montage financier de l’opération ; on sait pourquoi on investit de l’argent et à quoi ça sert », ajoute-t-elle.

Valoriser la résidence

L’ambiance est détendue et les blagues fusent. Olivier Leclaire, propriétaire d’un F4 depuis presque 2 ans, attend de pouvoir s’entretenir avec Marion Guilpain. « Je suis déjà venu la dernière fois. J’avais décidé de prendre le prêt à taux zéro proposé par le Crédit Foncier, mais finalement, en y réfléchissant bien, je pense opter pour la solution de financement du Picardie Pass Rénovation, c’est plus souple » explique-t-il. Ce jovial propriétaire est un convaincu de la première heure. Il est persuadé qu’outre les futurs gains énergétiques, ce ravalement couplé à l’isolation des bâtiments apportera une plus-value non négligeable à la résidence, dont certains appartements ont perdu jusqu’à 50% de leur valeur en 6 ans. « Nous avons la chance de pouvoir bénéficier du Picardie Pass Rénovation, j’espère que tout le monde a bien conscience des conditions exceptionnelles dans lesquelles nous pourrons réaliser l’opération. Si nous devions effectuer les travaux par pure obligation, nous payerions tous plein pot ! », martèle-t-il devant des propriétaires qui approuvent d’un signe de la tête.

———————————————————

* Fin 2017, Picardie Pass Rénovation devient « Hauts-de-France Pass Copropriété » pour son action auprès des copropriétés sur l’ensemble de la Région Hauts-de-France.

 

Share Button