Dans la foulée de son opération de thermographie aérienne, qui a d’ores et déjà permis de sensibiliser plus de 1.000 ménages à l’opportunité d’engager des travaux d’économies d’énergie, la Communauté de communes de la Picardie Verte vient de lancer sa plateforme de la rénovation énergétique, la première du genre sur un territoire rural.

Terre de villages, la Picardie Verte se compose surtout de maisons individuelles, anciennes et insuffisamment isolées. Une réalité qui pèse lourd dans le bilan énergétique du territoire : l’habitat représente presque 30% de la consommation d’énergie totale, dont 27% pour le chauffage. Une raison sérieuse pour prendre le train de la transition énergétique ! Visant la quasi-autonomie énergétique à l’horizon 2050, la Picardie Verte compte bien agir sur la rénovation énergétique de son parc résidentiel.

Créer un électrochoc

Labellisé territoire à énergie positive, et signataire d’un contrat d’objectifs territorial pour l’accélération de la troisième révolution industrielle (COTRI), la Communauté de communes de la Picardie Verte poursuit des objectifs concrets : rénover 320 logements dans les 3 prochaines années, et former plus de 60 artisans locaux pour répondre aux besoins d’un marché local de la rénovation énergétique. Vice-président en charge du développement durable de la CCPV, Patrick Périmony confirme : « la principale cible de réduction des consommations d’énergie sera l’isolation de l’habitat, qui rend du pouvoir d’achat aux habitants et du travail à des artisans qualifiés ». Premier acte de cette dynamique : une vaste opération de thermographie aérienne, lancée fin février sur les 89 communes, et dont les résultats ont été présentés aux habitants lors de 9 salons organisés d’octobre à décembre. « Nous avons voulu créer un électrochoc. La thermographie aérienne a certes des limites ; ses résultats demandent des interprétations fines, mais elle a le mérite de sensibiliser à grande échelle, et de susciter des prises de conscience », poursuit Patrick Périmony, dont l’objectif est aussi de lutter contre la précarité énergétique, dans un territoire où les ménages sont plutôt modestes.


Plateforme de la rénovation énergétique de l'habitat picardie vertePremière plateforme sur un territoire rural

L’opération de thermographie a été le prélude au lancement d’une plateforme de la rénovation énergétique de l’habitat. La CCPV est la 5e collectivité des Hauts-de-France à créer un service public local, et surtout la première sur un territoire rural. Ce qui conduit la collectivité à expérimenter des modes d’actions adaptées à ses réalités : un habitat dispersé, des habitants peu mobiles, dont beaucoup de ménages séniors, et une population peu informée des aides à la rénovation. En réponse à cela, l’animateur de la plateforme viendra au maximum au contact des habitants. « Il sera l’interface entre le citoyen et les structures d’aide : l’ADIL (Agence Départementale pour l’Information sur le Logement), les Espaces Info Énergie, et le Picardie Pass Rénovation », précise Patrick Périmony. Recruté il y un mois, Éric Darras sera un animateur mobile : « J’ai un rôle essentiel d’accompagnement et de mise en confiance des gens, cela en grande proximité, via des permanences locales qui seront renforcées, mais aussi directement chez eux », précise-t-il. « J’ai aussi un rôle de pédagogie, pour convaincre des bénéfices d’une rénovation en termes de confort et d’économies, et aussi en termes écologiques », ajoute-t-il.

Chargée de projet développement durable à la CCPV, Élise Pelletier est aux manettes de la structuration de la plateforme : celle-ci « ne sera pas un guichet matérialisé par un lieu unique qui centraliserait un bouquet de services ; cela aurait peu de sens pour notre territoire. Au contraire, nous nous appuyons sur un animateur volant et la mise en place de permanences décentralisées, d’abord dans les principaux bourgs, mais aussi dans les villages. » Parmi les actions à venir : des ateliers de sensibilisation à l’analyse de ses factures d’énergie en lien avec les Espaces Info Énergie. La CCPV va faire l’acquisition de deux caméras thermiques, qui pourront aussi être mises à disposition des maires : « Nous pourrons leur proposer de se former à son utilisation, pour qu’ils puissent poursuivre le travail de sensibilisation en proximité. Le message est de les inciter à venir en aide à leurs administrés les plus en précarité, de leur montrer qu’il y a des solutions concrètes à leur portée », conclut Patrick Périmony.


Thermographie aérienne Picardie Verte

Plus d’info sur la plateforme de la rénovation énergétique de l’habitat de Picardie Verte, cliquez ici ou contactez directement Éric Darras, l’animateur de la plateforme: 03.44.04.56.05 – edarras@ccpv.fr

Lire aussi notre article La Picardie Verte passée au scanner pour détecter les logements mal isolés

Share Button