Jacques Loth, charpentier couvreur, et Jean-François Corrier, électricien, ont tous deux participé au chantier de Mme et M. Chatelin à Sommeron, en Thiérache. Convaincus par le dispositif, ils nous parlent de leurs expériences respectives.

 

 

Jacques Loth, charpentier couvreur Thiérache« J’ai entendu parler du dispositif pour la première fois lors d’une réunion d’information organisée pour les entreprises du bâtiment », se souvient Jacques Loth, dirigeant d’une entreprise artisanale de couverture basée à Hirson, et qui a fait le choix d’élargir ses compétences aux travaux d’isolation et d’aménagement de combles. « Moi c’est une cliente qui m’a montré un dépliant », sourit Jean-François Corrier, électricien installé près de Maroilles dans l’Avesnois. Tous deux ont de suite été intéressés par l’offre Picardie Pass Rénovation, et se sont rapidement inscrits sur la plateforme dédiée aux professionnels. « J’étais déjà qualifié RGE, ce qui est une nécessité à mon sens, j’ai donc tout de suite pu répondre à des appels d’offres », explique Jacques Loth. Jean-François Corrier, lui aussi qualifié RGE, fait de même, privilégiant dans un premier temps les marchés proches de l’Avesnois. « Nous sommes une petite entreprise créée en 2005. J’ai deux salariés, un électricien et un plaquiste. Au départ j’étais un peu inquiet pour les appels d’offres, mais une fois le premier dossier rempli, c’est assez simple », raconte-t-il.

Testé et approuvé !

Jacques Loth, charpentier couvreur ThiéracheSi l’électricien avait déjà été retenu sur un premier chantier à Nouvion, le projet de rénovation de la ferme de Mme et M. Chatelin était une première expérience pour Jacques Loth.  « Il y a eu beaucoup d’échanges avec les propriétaires et l’opérateur du Picardie Pass Rénovation, pour que les travaux se passent bien. Dans un premier temps, il était question d’un remplacement de toiture, mais il valait mieux tout refaire vu l’état de la charpente, et reprendre les choses du départ pour faire un travail de qualité », souligne-t-il, avec la satisfaction d’avoir pu apporter son expertise. Très soucieux de la qualité de son travail, Jacques Loth a apprécié le climat de confiance et d’écoute lorsqu’il a alerté Ludwig sur l’état réel de la toiture au démarrage de son intervention : « comme on le dit dans notre métier, on a découvert un loup quand on a commencé à découvrir la charpente ; il fallait revoir l’ampleur des travaux nécessaires », précise-t-il. Après réévaluation, l’artisan engage une intervention sur la charpente secondaire et réalise une nouvelle couverture. Jean-François Corrier est quant à lui intervenu sur l’isolation et l’électricité du premier étage. Une opération qui s’est parfaitement déroulée. « Les clients étant satisfaits, ils m’ont d’ailleurs demandé de m’occuper également de l’électricité au rez-de-chaussée, en me proposant d’intervenir en dehors des travaux prévus au seul dispositif », note le professionnel.

Les deux TPE gardent de bons souvenirs de ces travaux et sont définitivement convaincus par le dispositif. Actuellement Jacques Loth dépose plusieurs dossiers pour des chantiers à venir, et Jean-François Corrier attend le lancement des travaux sur deux nouveaux chantiers du Picardie Pass Rénovation. « C’est intéressant en termes de volume de travail et au niveau du règlement, le fait que ce soit la Région notre client, c’est très sécurisant », conclut-il.

En savoir plus sur ce chantier de rénovation globale d’une ferme Thiérachienne : lire «Une rénovation pour un projet de vie !»

Share Button