Maçon engagé, Gérard Babron est aujourd’hui prescripteur du Picardie Pass Rénovation auprès de ses clients mais également des professionnels locaux, pas toujours conscients des opportunités que peuvent apporter le dispositif.

Depuis 24 ans, Gérard Babron, maçon de formation sillonne le département de l’Aisne au gré des chantiers. Très sensible aux éco-matériaux, cet adhérent de Globe 21(Groupement Local pour le Bâtiment Ecologique du 21e siècle) qui s’est aussi formé sur les enduits à la chaux, fait de la pédagogie autour de lui. Alors quand il a découvert le Picardie Pass Rénovation, il n’a pas hésité une seconde et s’est inscrit sur la plateforme dédiée aux professionnels.  « C’est vraiment très avantageux pour inciter les gens à faire des travaux de rénovation, cela vient faciliter la prise de décision. Et puis le Picardie Pass Rénovation apporte un certain dynamisme au secteur du bâtiment » souligne-t-il. Si le dispositif connait un certain écho chez les professionnels, Gérard Babron estime qu’encore trop peu d’entre eux prennent la mesure des possibilités offertes via ce programme. « C’est un vrai plus pour les économies d’énergie et c’est très sécurisant pour nous » ajoute-t-il. Facilité administrative, lien permanent avec un technicien local chargé du dispositif sur le territoire, règlement rapide à la fin des travaux, le Picardie Pass Rénovation est pour lui une solution idéale.

Etre prescripteur

MontageA tel point que Gérard Babron a décidé de faire appel à ce système pour réaliser des travaux d’isolation dans une maison dont il est propriétaire à Epaux-Bezu. Un chantier qui va sans doute faire des émules dans le village. « La maison juste en face a fait appel à Ludwig Perez, technicien du Picardie Pass Rénovation pour une première étude, c’est peut être une opportunité ! » dit Gérard Babron. Un bouche à oreille positif qui reste pour lui le meilleur vecteur de diffusion. D’ailleurs, le 9 décembre prochain, le professionnel ouvre son chantier au public, comme aux entreprises. « C’est beaucoup plus concret, là on peut montrer ce qui est possible de faire, c’est mieux qu’une réunion théorique, les professionnels ont besoin d’avoir ce genre d’approche » assure-t-il.

Continuer à convaincre

Dès qu’il le peut Gérard Babron parle du dispositif autour de lui, à ses clients comme à ses collègues. Il en profite également pour évoquer les éco-matériaux, sa marotte depuis longtemps. La rénovation de sa maison à Epaux-Bezu à l’aide de laine de chanvre est le premier chantier Picardie Pass Rénovationà utiliser ce type de matériaux. Une fierté pour ce professionnel qui préfère favoriser les circuits-courts et encourager l’emploi local grâce à ces pratiques. « Il y a encore un petit surcoût et il faut convaincre les particuliers, mais sur le long terme c’est vraiment un plus. Le Picardie Pass Rénovation permet d’aller vers ce type de chose » conclut-il.

Share Button