Acquise il y a une dizaine d’années, ce corps de ferme d’Epaux-Bezu avait un vrai besoin d’isolation. Gérard Babron, maçon et propriétaire de la bâtisse a décidé de faire appel au Picardie Pass Rénovation pour réaliser une rénovation complète des lieux.

« Ah… la maison était un peu triste… on avait bien changé quelque fenêtres, mais c’est tout. Elle était louée depuis que je l’avais achetée en 2010. Faire des travaux aussi importants dans une demeure habitée, ce n’est pas évident » raconte Gérard Babron. Il vient ici « se mettre au chaud » entre deux chantiers pour terminer l’ouvrage entrepris il y a 5 mois. Notre homme du jour est un professionnel du bâtiment, maçon précisément. « Il y avait eu une réunion de présentation du Picardie Pass Rénovation à Château-Thierry il y a deux ans, j’avais vraiment trouvé ça intéressant. Et puis il y a en eu une autre dans le village » ajoute-t-il. Ses derniers locataires partis, Gérard Babron contacte aussitôt Ludwig Perez, technicien de la rénovation pour le Picardie Päss Rénovation sur le territoire. Et en avril 2016, l’aventure démarre par un premier état des lieux.

                        Se concentrer sur l’enveloppe

Les 4 000 euros de dépenses énergétiques par an et les solutions avancées par le technicien ont tout de suite fait mouche !« J’avais déjà une idée de ce qu’on pouvait faire, mais Ludwig Perez avait un autre œil, il m’a par exemple proposé d’installer un ballon thermodynamique [un système qui permet d’optimiser la consommation énergétique]. Au départ j’étais dubitatif, mais il m’a convaincu » sourit le propriétaire. Une isolation complète de la maison, murs et sols compris ainsi que le changement de 6 fenêtres est envisagé. Grâce à ces travaux, les économies d’énergie sont estimées à près de 71%*, soit une baisse de 291 euros de dépenses par mois. De quoi financer les 36 000 euros de travaux engagés. « Le financement du Pcardie Pass Rénovation est un vrai atout, c’est beaucoup plus simple qu’avec une banque et le fait que ce soit un service public, ça inspire confiance » confie Gérard Babron.

Matériaux bio-sourcés

La particularité de ce chantier est qu’il est assuré par Gérard Babron lui-même. Adhérent de Globe 21 (Groupement Local pour le Bâtiment Ecologique du 21e siècle) qui sensibilise les professionnels du bâtiment à l’écoconstruction, il a décidé de réaliser l’ensemble de l’isolation de la bâtisse à partir de coton recyclé et de laine de chanvre. Une matière première qui provient de Planète chanvre, une coopérative agricole qui possède un point de stockage à Aulnois, à une vingtaine de km de là. « On est vraiment sur du circuit court ! Et puis c’est un matériau très intéressant qui vient isoler mais aussi réguler la température de la maison en été. Cela fait une dizaine d’années que je travaille avec eux » dit encore ce maçon chevronné. Le chantier est à découvrir le 9 décembre prochain de 10h à 16h, une occasion idéale pour se familiariser avec l’écoconstruction … et le Picardie Pass Rénovation !

 

* Le gain énergétique est estimé grâce à un outil de simulation thermique (Dialogie®), qui permet une évaluation précise de l’impact des travaux et nouveaux équipements sur les consommations et dépenses d’énergies. Lors de sa première visite, le technicien réalise l’audit thermique du logement et étudie vos factures d’énergie. Avec ces données, l’outil calcule votre consommation réelle moyenne et simule, en fonction du scénario de travaux envisagé, les économies réalisables.

Share Button